AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rentrée !

Aller en bas 
AuteurMessage
Habashira Rui
LB #42 || "Le Voyou."
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
8/12  (8/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Rentrée !   Jeu 1 Oct - 21:45

Les canaux de métal crachent leur rugissement railleur comme les bécanes s'animent sous la poussée de nos pieds. Cette poussée brusque, qui nous définit si bien. Cette poussée libre et sauvage.
Les motos bondissent en avant, et nous nous élançons ensembles et soudés dans les rues de la ville telle une meute affamée. C'est la rentrée, c'est le moment de nous réveiller et de faire à nouveau parler des Frilled Lizards !

Notre troupe roule sur le bitume, sur notre terrain de chasse. Nous sommes des prédateurs, toujours, quel que soit le lieu ou l'heure. On s'adapte. Partout. Contre et envers tout. Notre détermination n'a guère plus de limites, et c'était ça qu'il manquait aux Cameleons. Mais maintenant, on se jette dans la mêlée, armés de violence et de volonté. On rentre dans le lard, à coups de crânes dans la gueule, à grands renforts de coups de coude et de boîtes enragées. Mais pour l'instant, tout ce que nous faisons, c'est goûter insensiblement à l'ivresse de la vitesse, et c'est dans ce roulement sourd d'essence que nous fendons la circulation pour arriver devant Zokugaku.

Evidemment, quelques étudiants qui tentent vraiment de bosser y sont déjà et consultent leurs putains de listes. Mais on en a rien à foutre, ils ont pas encore compris ça ? Enfin bon. C'est pas mon problème.

Un coup de frein colérique, et les pneus hurlent en laissant leur trace noire dans la cour. Les loups sont de retour...


- OK les gars ! criai-je en me tournant vers mes équipiers, dénouant d'un coup de pouce mon casque. Vous savez ce que vous avez à faire, pas vrai ?

Des sourires goguenards fleurissent et des mines patibulaires naissent à leur suite. Ils ne sont pas dans mon équipe pour rien.

Aussitôt, ils se dispersent, de manière désordonnée de prime abord mais en fait extrêmement méticuleuse. C'est ça aussi, les Frilled Lizards. Presque de la symbiose ; l'esprit de meute.
J'entends bientôt le sifflement caractéristique des bombes à peinture. Pendant ce temps-là, je me balade tranquillement, les mains dans les poches. Quelques voyous me dépassent comme des flèches, me saluant d'un rapide coup de tête. Ils s'arrêtent quelques mètres plus loin, bousculent des élèves de première année, puis reprennent leurs graffitis débridés. Je ricane.

Ce qu'ils peignent, tous sans exception, c'est rien de moins que notre emblème ; un lézard à la mine agressive, stylisée, doté d'un regard profondément mauvais. Un sifflement appréciateur s'échappe de mes lèvres, et soudain une main se pose sur mon épaule. Je me retourne.


- M'sieur le Directeur, c'est une joie de vous revoir, fis-je avec un sourire en lame-de-couteau.
- Habashira, je ne sais pas ce que vous allez encore foutre comme boxon dans mon établissement, mais je vous conseille vivement de vous tenir à carr...

Il se figea, les yeux posés sur un point par-dessus mon épaule. Je devinai immédiatement qu'il venait d'apercevoir les tags. Un rapide coup d'oeil par-dessus mon épaule me confirma la chose. C'est vrai que vu d'ici, ça fait un peu... vandale.

- Nom de Dieu, petit con...

Blême. Il est blême. Mais bon, il faut dire que ça traduit autant sa détresse que sa rage. Ce type est capable d'une fureur prodigieusement glaciale...

- Va falloir que je vous laisse, j'ai atelier peinture avec des potes, lâchai-je effrontément. Une petite chose encore, M'sieur.

Je tourne les talons, fais quelques pas puis me fige. C'est avec un ton bien plus sérieux et surtout bien plus grave que je lâche ces derniers mots :


- Je planterai le premier qui m'empêchera d'aller au Rice Bowl... compris ?

Je ne sais pas quelle fut sa réaction suite à ça, puisque je me suis barré sans un regard en arrière. Mais ce qui est sûr... c'est qu'au vu de la taille de mon sourire, il l'a forcément aperçu, lui.

_________________
- Hey, Rui !
- Combien de fois il va falloir que je te troue le cuir pour que tu ne m'appelles plus comme ça, enfoiré ?!
- Nan ! Nan ! Range ton canif !
- Raaaah...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Akitô
S #21 || "Black Wolf."
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 21
Date d'inscription : 29/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
4/12  (4/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rentrée !   Lun 12 Oct - 20:58

*Il pleut. Comme beaucoup de matin de rentrée, il pleut.
J'éteignis pour la troisième fois mon réveil et comtemplat le plafond de ma chambre.
Dix heures moins huit, et la rentrée commencait à pile. Le bus partait à cinquante-quatre.*

"Hey ! James, le bus vient de passer ! Qu'est-ce que tu attends ??

-Hein ? Comment ça se fait qu'il passe si tôt ?

-Qu'est-ce que j'en sais ?? En tout cas faudrait te grouiller !"

"Tu manges pas ?

-C'est bon Papa ! j'ai pas le temps !

-Ok... Mais... Il s'est barré, il sait même pas où c'est et il s'est barré..."

*Et qui l'aurait cru... l'ascenceur est en panne...*

James descendit en courant les sept étages le séparant de la porte de son
appartement. Au premier carrefour, James s'arrèta.
À l'évidence, il ne savait pas où était Zokuto vue que quand il y était allait, il était en bus et révisait pour ses examens.

Un bruit assourdissant tira James de ses pensées : un troupeau de
motards descendait la rue à toute vitesse.


*La bande à Habashira, je vais les suivre ...*

Il suivit les motards déchainés durant environs deux kilomètres et
s'arreta devant Zokuto, un bahut un peu endomagé. Et pas vraiment
moderne ni neuf. Tandis que la bande a Habashira tagait le logo des
Frilled Lisards, James était en train de regarder les numéros
affichés des universitaires reçus...

Sans suprise, il était reçu.
Ce n'est pas que James était particulièrement doué en cours mais
l'examen était assez facile et James s'en était bien sortis. Il
passa à coté d'Habashira en conversation avec le directeur
visiblement mécontent des tags affichant le logo de l'équipe de
football américain si tôt dans l'année et se dirigeat vers la
cour.


Avec cette équipe, James en était sur, ce sera les Frilled Lisards de
Zokuto qui iront au Rice Bowl cette année !


Dernière édition par James Akitô le Mer 21 Oct - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habashira Rui
LB #42 || "Le Voyou."
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Niveau:
8/12  (8/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rentrée !   Jeu 15 Oct - 20:45

James Akitô. C'est apparemment son nom. Je baisse le regard sur la feuille de papier déchirée que je tiens entre les doigts, d'un air plus songeur qu'autre chose.

- Rui, ce coup-ci, la victoire est pour les Frilled Lizards.

Je peux entendre, à moins que ce ne soit que deviner, les hoquets de surprise réprimés des délinquants qui se sont rassemblés derrière moi. "Rui". L'enfoiré qui m'appelle comme ça se retrouve avec mon couteau dans le ventre, mais là c'est Megu... disons que c'est le privilège du manager.

De cette manager...


- T'en fais pas. Je les écraserai tous.


Des visages défilent devant mes yeux. Insensiblement, je serre le poing, dans un bruissement de papier froissé. Des noms viennent s'ajouter aux traits esquissés.

Sena. Agon. Shin. Hiruma.


- Vous tous... marmonnai-je à voix basse. Je vous casserai en deux, tous autant que vous êtes.

- Rui ?

Mon regard se reporte sur le type qui marche dans la cour en regardant tout autour de lui. Comme s'il ne savait pas vraiment où aller.

- Hé, toi ! aboyai-je en jetant par-dessus mon épaule l'écrit recroquevillé. Viens voir par ici.


Evidemment, il obtempère. On ne discute pas avec moi, ou alors on a de très bons arguments.
Je l'imite, allant droit sur lui d'une démarche guère rassurante. Arrivé presque nez-à-nez avec lui, je l'agrippe au col, non pas pour l'intimider mais bien pour lui faire comprendre que... je ne plaisante pas.


- Black Wolf, hein ? Ecoute-moi, le rookie. Il paraît que tu t'es inscrit à notre équipe de football... si tu veux.


Je plonge dans ses yeux avec autant de violence que si je lui avais assené un coup de boule.

- Mais garde ça en mémoire : ici, y a que moi qui décide qui joue ! Mon objectif, c'est le Rice Bowl, et peu importe sur qui je dois marcher pour y accéder ! Le premier qu'a peur, le premier qui sert à rien, je le plante, et il dégage à cent lieues d'ici ! C'est clair ?!

Sans attendre la réponse, je desserre mon emprise, avant de me fendre d'un sourire mauvais.

- Dis-moi que t'es pas une mauviette, ok ?

_________________
- Hey, Rui !
- Combien de fois il va falloir que je te troue le cuir pour que tu ne m'appelles plus comme ça, enfoiré ?!
- Nan ! Nan ! Range ton canif !
- Raaaah...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maruko Reiji
S #4 || "Le Parrain."
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 28
Date d'inscription : 27/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
8/12  (8/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rentrée !   Mar 20 Oct - 0:14

Marco s’était levé à l’aube pour avoir la certitude d’être parfaitement réveillé lorsqu’il aborderait son nouvel établissement, mais à peine eut-il ouvert les yeux que son esprit fonctionna à plein régime.
Il savait quel jour on était, et qu’il lui restait une heure trente-cinq minutes pour faire sa toilette, enfiler les vêtements repassés la veille, relever le store et avaler son petit déjeuner. Son sac l’attendait devant l’entrée, il n’avait pas bougé et était toujours apprêté.
Comme si le fait d’avoir tout minutieusement préparé changerait le cours de cette journée. Soupirant, il engloba d’un coup d’œil l’ensemble de ses propriétés. Un studio minable pour théâtre d’une existence minable… Dire qu’il aurait pu rentrer dans l’une des premières universités de Tokyo…

Encore enveloppé dans sa couette, il se traîna jusqu’au bloc ronronnant du frigo et en tira une bouteille vite décapsulée. Le liquide pétilla en coulant dans sa gorge et lui redonna un semblant d’entrain. Il lécha les gouttes sucrées perlant aux coins de ses lèvres.
L’étape suivante, la plus importante, le conduisit dans la salle de bain exigüe. Le grondement de l’eau brûlante déversée sur sa tête couvrit la petite voix qui s’y plaignait sans cesse. Il sentit ses muscles se dénouer sous la caresse aqueuse, et pensa qu’après tout, rien de si terrible ne l’attendait. Ce qu’il redoutait par-dessus tout, c’était l’inconnu. Il aurait tôt fait d’évaluer les risques, d’accumuler les informations et les contacts, et alors, il reprendrait le contrôle.

Face au miroir, il contempla son visage flou à travers la buée dégagée par la douche. Il dégagea une surface nette du dos de la main et entrepris d’optimiser son apparence physique. Après s’être rasé, il retourna dans ce qui faisait office de chambre, de cuisine et de salon, suivi par un nuage de vapeur, et s’empara de son costume de marque. Il n’était pas sûr que ce soit le plus adapté pour passer inaperçu le premier jour, mais s’il y avait une habitude qu’il ne voulait pas changer, c’était celle-là. La classe avant tout.
Ainsi habillé, il finit de se pomponner, ajoutant à ses mèches coiffées en arrière une pointe de négligence, pour la séduction. Une discrète touche de parfum et il était en mesure de faire front, confiant dans son apparence, une des rares choses qu’il pouvait totalement maîtriser.

Prêt à affronter le monde extérieur, il fit remonter le volet, dévoilant les barres d’immeubles avoisinantes. Perdu quelque part dans la banlieue de Tokyo, la ville trop grande pour être habitée. Il ne connaissait pas bien la capitale restée jusqu’alors lieu de passage ou de compétition. La seule image qui lui venait était celle du réseau tentaculaire des métros et compagnies ferroviaires. La cité hétéroclite ne pouvait être appréhendée par ses souvenirs parcellaires. Réduite à un enchainement de rails et de wagons bondés, Tokyo lui paraissait particulièrement inhumaine.

Une ligne de la compagnie JR le charria, parmi la marée de ses semblables, jusqu’à l’université Zokuto, qu’il contempla d’un regard blasé. Il était déjà venu à plusieurs reprises en repérage et ni le peu d’allure des bâtiments massifs, ni les tags vulgaires qui les couvraient ne le surprirent. Mais en ce jour de rentrée, les lieux étaient habités d’une foule d’étudiants à l’aspect plus ou moins patibulaire et prenaient un aspect plus menaçant.

Ignorant son appréhension, il nota la présence sur les murs de dessins à la peinture encore fraiche, arborant un lézard provocateur. Il n’avait jamais vu ce motif auparavant, et pourtant, il lui rappelait quelque chose… On aurait dit une mascotte, du même genre que le dinosaure d'Hakushu.
* C’est sans doute celle du club de foot... Passer du T-Rex au lézard, c’est un peu rétrograde, mais au moins je change pas de famille…*

Cela lui rappela sa priorité : il avait été accepté trop tard à Zokuto pour pouvoir postuler à un club, il devait donc absolument s’inscrire dans l’équipe de football américain, en espérant qu’ils prendraient un première année comme lui… Dans la plupart des écoles, une fête des clubs permettait à chacun de faire sa publicité et son recrutement peu après la rentrée. Mais il n’était pas sûr que ce soit dans les coutumes locales, aussi il avait surement intérêt à intercéder directement auprès des responsables.

[Désolé pour le retard, continuez à jouer sans moi, je vous rejoins un peu plus tard]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Akitô
S #21 || "Black Wolf."
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 21
Date d'inscription : 29/09/2009

Feuille de personnage
Niveau:
4/12  (4/12)
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Rentrée !   Mer 21 Oct - 23:06

- Le Rice Bowl hein ? Avec nous deux, et tous les autres ? On risque pas de le rater ! On sera aux premieres loges, sur le gazon du Tôkyô Stadium... Je le raterai pas... même si il faut battre Eyeshield, Hiruma, Honjô, Ikkyu et tous les autres... J'ai déja raté le Christmas Bowl ; alors celui-là je l'aurai ! Quittes à en crever, je l'aurai ! Désolé mais je crois que tu vas me laisser jouer assez souvent !

J'ai passé 19 ans à m'entrainé au foot US alors c'est pas Saikyou, Shuuhei, Enma ou Ohjo qui va m'en enpécher... Je l'a sent bien cette année ; sans réfléchir, je me dirigeait vers le local du club en vue d'un entrainement matinal ; ou du Traning camp...






PS : Désolé pour ce si petit post, je n'ai pas vraiment le temps en ce moment, et pas vraiment d'inspiration pour ce texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanaka Eikichi

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 25
Date d'inscription : 08/11/2009

MessageSujet: Re: Rentrée !   Lun 16 Nov - 21:20

" Réveil toi ! Briiiiiiiit ! Réveil toi ! Briiiiiiiit ! Briiiiiiiit ! AUJOURD’HUI C’EST LA RENTREE !"

Ces bruits digitaux raisonnèrent dans la boîte crânienne du jeune garçon tel des paroles grinçantes, et semblent avoir eu un léger impact sur le sommeil d’Eikichi.
Ses lourdes paupières tentaient de se relever du mieux qu’elles le pouvaient mais en auront-elles la force ?


*Ben oui imbécile ! *

Dans un élan de fureur, non de rage toute l’énergie de son corps se concentra en un instant dans ses yeux, ces derniers s’ouvrirent subitement ! A ce moment précis toutes les informations qu’ils pouvaient percevoir firent défiler, à une vitesse frôlant celle de la lumière, des idées, des images dans son esprit. Malgré cela aucune réaction extérieure n’est visible, son corps est aussi lourd que du plomb, il semblait être figé dans la glace. Pendant plusieurs secondes aucun son n’ose se dégager de sa bouche *aurais-je moi-même peur de mon haleine ?*, aucun de ses membres ne répond aux signaux électriques qu’il tente de leur envoyer. Soudain une pensée lui traverse l’esprit tel un coup de génie, une pensée qui vous donne un de ces chocs à vous en exorbités les yeux, à vous en faire frissonner le corps jusqu’au bout des doigts. En une fraction de seconde, toute la partie supérieure de son corps se releva. Un regard furtif sur la montre, et une réaction aussi subite qu’imprévue :

« M************RDE, J’SUIS EN RETARD !!!!! BORDEL DE M**********DE !!! »

Dans une course frénétique qu’il n’aurait pu imaginer, alors qu’il y a peine quelques secondes, il languissait sur son lit, il se dirige en direction de la salle de bain, lance sa serviette à l’entrée de la douche, entre et :
« Aller ouverture !! » d’une main il exécute un mouvement circulaire du poignet, et déclenche l’entrée de l’eau dans les tuyaux. On entend l’eau traversait chaque tubes de la tuyauterie et lousqu'elle ose enfin monter sa tête…surprise! A peine les premières gouttes l’eurent touchées qu’il eut une réaction aussi subite qu’imprévue :

« M************RDE, ELLE EST GELEE !!!!! BORDEL DE M**********DE !!! »

Malgré l’eau froide s’écoulant sur sa peau frissonnante, la rigidité de ses muscles, et le tremblement incessant de chaque partie de son corps, il cherchait à réchauffer cette eau maudite de toutes les façons possibles et inimaginables, mais toutes ses manipulations n’eurent aucun succès. Plus le choix…les secondes passes…et les portes de l’université risque de se fermer d’une minute à l’autre, et avec elles toutes les conséquences atroces. Il faut se décider.
Après cette douche revigorante, il avance dans son couloir sombre, très sombre, trop sombre…il marche sous la mélodie grinçante de son plancher, mais cette dernière est dérangée par une présence étrangère, mystérieuse, troublante, inquiétante…Il se retourne furtivement, et vit de boule blanche flotter dans l’air, sa réaction fut aussi subite qu’imprévue :


« M************RDE, C’EST QUOI ??!!!!! BORDEL DE M**********DE !!! »
- Hé gamin tu veux bien la fermé un peu, ta mère dort, tu sais ?
- C’é…c’était…c’était seulement le vieux…


A ce moment là, ses yeux et sa bouche ne furent, sûrement, jamais autant ouvert de sa vie, et son cœur n’avait jamais autant battu, à croire qu’il voulait sortir de sa poitrine. A une vitesse jamais atteinte par son corps il arrive tant bien que mal à enfiler un jean, un t-shirt, des baskets et sa veste fétiche.

*La classe avant tout*

Il prit son sac, et se mit en direction la cuisine. Un bol, du lait, des céréales, une cuillère et « yop »(^^).
Il tente d’ingérer toute la matière nécessaire pour tenir la journée… quitte à faire exploser sa gorge, et son bide, mais qu’importe, il faut faire bonne impression dès le premier jour ! Plus qu’une dernière étape, le brossage de dents, et la coiffure rebelle *la classe avant tout*
Les derniers préparatifs étant terminés, il descend à toute vitesse les escaliers, sa course semble inarrêtable …mis à part la porte de la maison, heureusement il freine juste avant et évite le choque. Mais ce n’est pas elle qui l’empêchera de se vanter auprès des profs !

« HaahAhaHAHAHAHAHAHAHAHa !!, oh…ah…burp »


Il continue sa course, après avoir préalablement ouvert la porte puis refermer aussi délicatement que possible comme si le moindre bruit ferait exploser l’habitation. Il poursuit son avancée, la station de bus est en vue, il peut enfin ralentir et reprendre son souff…

« Tiens, c’est pas mon bus, ça ? M************RDE, Le BUS !!!!! BORDEL DE M**********DE !!! »

Une course n’est terminée qu’après avoir franchi la ligne d’arrivée, dans se cas ci elle se matérialise sous la forme du bus.

*je vois…j’vais de rattraper sale bus*

Malgré la station atteinte par notre protagoniste, le bus redémarre, mais il faut continuer, jusqu'à en mourir

*Le monde me met au défi hein ?! Et bien j’vais leur montré moi !*

Soudain sur sa route, le menant à la victoire, s’interpose un jeune garçon jouant au football, il a dans l’idée de l’éviter, mais le garçon perd le contrôle de sa balle et celle-ci s’envole dans le ciel et risque de se retrouver sur la route. Instinctivement, il la suit du regard, et d’un bond rapide et haut, il tend ses bras autant qu’il le peut, et rattrape facilement la balle aérienne. Son atterrissage est aussi délicat que brutal, aussi dure que doux. Un vrai spectacle. Il continue alors sa course, laissant derrière lui le garçon tenant son ballon tout ébahi les yeux grand ouvert devant l’action d’Eikichi , par chance le bus s’était arrêté à un feu il arrive avant le bus à la station, et réussi enfin à monter à bord, savourant ainsi une victoire arraché au terme d’une course acharnée juchée d’obstacles.

*Direction l’université Zokugaku*

Après un trajet des plus tumultueux il arrive (enfin) à bon port

*bordel j’ai l’bide tout r’tourné, mais bon c’est pas ça qui va m’arrêter*

Le sourire aux lèvres il s’approche petit à petit de l’université, il entend le tumulte et le brouhaha causés par la foule des élèves.

*Haaaaa la rentrée, ses élèves, ses profs, son directeur, j’ai vraiment hât…*

Mais sa pensée fut interrompu par la vision du bâtiment, l’expression de son visage se décomposa, il se recroquevillait sur lui même, il commençait à suer de chacun des pores de sa peau.

*L’école est pire quand il y a du monde, hein c’est quoi ce truc sur le mur ? un oiseau vert qui dégueule ou quoi ? Et eux ? C’est une bande de bicker ? Mais c’est pas Habashira Rui ? Et le métis à côté de lui il est trop grand, il fait flipper sa doit être son tueur à gage, c’est sûrement un gangster…Et l’autre là-bas on dirait un mafieux, trop classe et trop dangereux, y ressemble à Marco Reiji, non ?…mais qu’est ce que je fous là moi ?? Grand père aurait eu donc raison, cette vielle peau aurait eu raison ??*

Alors qu’il se tordait, gesticulait dans tous les sens, se perdait dans son flot de pensées et imaginait les pires scénarios catastrophe pouvant lui arriver, il ne senti pas la présence d’un individu en approche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rentrée !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rentrée !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [THEME - PV] J'ai raté mon entrée à défaut de ma rentrée !
» Un mois de retard pour la rentrée
» Un costume bien taillé pour la rentrée
» Grand bal de rentrée
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eyeshield 21 Max! :: Les Universités - Zone RP. :: Zokuto :: Bâtiment principal-
Sauter vers: